Le bortsch, potage russe traditionnel

Caroline
12 janvier 2018
1744 Views
4 Comments

J’ai découvert lors de la célébration du Noël russe à la Datcha Kalina le bortsch. C’est un potage d’origine ukrainienne mais il fait aussi partie de l’héritage culinaire local de plusieurs pays de l’Est et du centre de l’Europe.

Il existe deux sortes de bortsch : le blanc et le rouge; celui-ci est préparé à base de betteraves et est un des douze plats traditionnels de la table du réveillon de Noël polonais. D’autres ingrédients supplémentaires habituels, selon la préparation, sont les légumes (haricots, chou, carottes, concombres, pommes de terre, oignons ou tomates, champignons) et la viande (poulet, porc ou bœuf).

Il est fortement conseillé de préparer votre bortsch la veille.

Temps de préparation : 30mn

Temps de cuisson : 2 heures et demi

Ingrédients pour 4 personnes :  

  • 500 gr de bœuf (macreuse ou jarret)
  • 100gr de poitrine de porc
  • 1 bouquet garni : thym, laurier
  • Persil
  • 3 betteraves rouges
  • 3 carottes
  • 1 oignon
  • 2 pommes de terre
  • le quart d’un céleri rave
  • 1 poireau
  • 1 navet
  • 2 gousses d’ail
  • un demi chou vert
  • sel et poivre
  • deux cuillères à café de vinaigre de vin
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 50 cl de crème fraîche

Dans une grande marmite, dans 1,5 litre d’eau froide, ajoutez le bœuf et le porc, portez à ébullition et écumez régulièrement. Au bout de 40 minutes de cuisson, ajoutez l’oignon émincé, les carottes en julienne, le bouquet garni et le sel. Laissez cuire une heure et demie à couvert à feu doux. Sortez la viande du bouillon, coupez-la en petits morceaux et réservez.

Pendant ce temps, épluchez les betteraves, le navet, le céleri, les pommes de terre, le choux et les poireaux, coupez les tous en menus morceaux.

Faites revenir l’ail écrasé dans l’huile, ajoutez les morceaux de betteraves, de navet, de céleri et le vinaigre. Ajoutez-les au bouillon de bœuf, couvrez et laisser cuire à feu doux pendant une heure.

Ajoutez le chou et les pommes de terre, faites cuire pendant encore une demi-heure.

Rajoutez la viande et servez la soupe chaude avec la crème fraiche et le persil.

A lire :

Fêter le Noel russe à Aix : une expérience unique !

Un plat typiquement russe : le hareng sous sa pelisse

Le boeuf Stroganoff, délicieux plat russe au paprika

Une salade russe originale, le bracelet de grenades

 

Vous pourriez être intéressé

Escalopes de veau aux champignons
Plats
589 vus
Plats
589 vus

Escalopes de veau aux champignons

Caroline - 23 janvier 2018

Aujourd'hui, je partage avec vous cette recette facile et rapide d'escalopes de veau aux champignons et à la tomate. Vous…

La méthode Chataigner, l’alimentation des gens heureux
A tester
122 vus
A tester
122 vus

La méthode Chataigner, l’alimentation des gens heureux

Caroline - 23 janvier 2018

Quand Frédérique Chataigner m'a proposé de m'envoyer son livre "Méthode Chataigner, l'alimentation des gens heureux" afin d'en faire un article sur…

50 recettes bio créatives dans « Repas d’enfants sans gluten »
A tester
204 vus
A tester
204 vus

50 recettes bio créatives dans « Repas d’enfants sans gluten »

Caroline - 22 janvier 2018

"Repas d'enfants sans gluten" par Michèle Panivello-Lucchesi et Frédérique Barral est un bel ouvrage qui va ravir les parents d'enfants…

4 Responses

  1. Pingback: Un plat typiquement russe : le hareng sous sa pelisse | Gourmicom

  2. Pingback: Fêter le Noel russe à Aix : une expérience unique ! | Gourmicom

  3. J’adore ! Meme si je ne suis pas un fan de soupe… mais j’adore les cuisines authentiques. On n’a pas encore fait le bortsch sur notre blog alors je retiens la recette. Merci Caroline 😉

    Reply

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.