Tartines aux tomates confites et à l’aïl

Tartines aux tomates confites et à l’aïl

recette tartine tomate ail

Je vous emmène aujourd’hui en Provence avec cette recette facile de tartines aux tomates confites et à l’aïl. Elle est rapide à réaliser et conviendra parfaitement pour un apéritif entre amis ou une petite entrée pour un repas en amoureux.

J’ai imaginé cette entrée du soleil pour l’événement « Balle au centre », organisé par l’association des commerçants du centre-ville de Marseille, qui met à l’honneur les producteurs d’aïl de notre belle Provence. J’espère qu’elle vous plaira !

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 4 belles tranches de pain pour 4  tartines ou 4 tranches de pain de mie pour 16 bouchées
  • 12 tomates cocktails bio mûres à point
  • 2 belles gousses d’ail bio
  • Huile d’olive
  • Tamari bio (sauce sopja japonaise)
  •  Herbes de Provence
  • Marjolaine

Toastez les tranches de pain au grille-pain.

 Epluchez les gousses d’ail et retirez-leur le germe. Hachez finement l’une des gousses d’ail, réservez l’autre pour frotter le pain.

Lavez et séchez les tomates. Retirez leur le pédoncule mais ne les épluchez pas. Découpez ensuite les tomates en petits dés. Versez ces derniers dans une poêle avec la gousse d’ail hachée et une pincée d’herbes de Provence. Arrosez généreusement d’huile d’olive et de 2 c à soupe de tamari, mélangez bien et laissez mijoter une quinzaine de minutes. Il ne doit plus rester de liquide mais une belle sauce de tomates confites, onctueuse et brillante.

Frottez les tranches de pain avec la gousse d’ail réservée. Pour 16 bouchées, coupez chaque tranche de pain de mie  en quatre.

Nappez chaque tartine de tomates confites, saupoudrez d’une pincée de marjolaine (facultatif).

Si vous avez aimé cette recette, n’hésitez pas à me laisser un commentaire.

A lire :

Coeurs de sucrines mimosa, un apéritif léger et original

Un apéritif original avec cette pâte à tartiner aux tomates

Pour un apéritif gourmand, testez ce muffin anglais au beaufort et aux olives vertes

Crédit photo : Caroline Générosi

Pas de commentaire

Poster un commentaire