Testé pour vous : Victor Café, restaurant chic et design à Marseille

Caroline
25 juin 2015
1177 Views
3 Comments

calamar victor cafe

J’ai découvert Victor Café, situé Boulevard Charles Livon à Marseille, par hasard. Nous étions, mon mari et moi, à une réception au Pharo (organisée par les producteurs des vins de Sainte-Victoire, pour tout vous dire !) quand nous nous sommes dit que ce serait bien de manger un peu ! Je vous rassure, c’est moi qui avais été désignée SAM de la soirée 😉 Nous avons donc cherché à nous sustenter et avons traversé la rue. Nous nous sommes donc retrouvés devant Victor Café, situé dans le New Hotel of Marseille, sans rien savoir à son sujet et nous n’avons pas été déçus !

Nous avons découvert un restaurant très design, avec beaucoup d’œuvres contemporaines et du mobilier moderne. Les serveurs étaient agréables et efficaces.

Kobe Miyazaky beefEn consultant la carte, ô surprise, nous avons découvert que ce restaurant servait le fameux boeuf de Kobé, dont on ne parle plus tellement il est renommé depuis son Japon d’origine. Mon mari a choisi sans hésiter un rumsteck grillé de cette délicieuse viande tendre et délicate (35€, ce qui est raisonnable quand on connaît son prix en boucherie).

Pour ma part, j’ai choisi le menu à 41€ avec des sushis de loup, vinaigrette wasabi et croquant de légumes en entrée, médaillon de lotte cuit au Figatelli, crémeux de céleri en plat de résistance et chaud froid d’agrumes, sabayon au thym, sorbet orange-mangue en dessert.

Pour confirmer cette bonne impression, j’y suis retournée il y a 2 jours avec mon amie Nicole, N la Femme Chocolat de Pélissanne, et nous avons été enchantées de notre repas, une fois de plus ! Hôtel toujours aussi design et accueillant, personnel sympathique et plats délicieux. Calamar rôti, étuvée de poivron et émulsion au saté pour moi et hamburger de daurade, légumes croquants, pistou de basilic pour Nicole. Nous avons fini avec une touche sucrée très agréable : Poire confite façon « Belle Hélène ».

Vous salivez rien qu’en lisant les noms des plats, vous pouvez, car ils étaient délicieux. Le Chef Jérôme Pollo est très créatif et met en scène avec brio les produits de saison. Tout était fin et raffiné et le dressage très agréable à l’œil. Le boeuf de Kobé, cuit à point, était aussi un régal.

Verdict : Victor Café est un restaurant agréable par sa décoration et son service. Les plats sont frais, colorés et surtout excellents. Nous nous sommes régalés, pour une addition d’une centaine d’euros avec les boissons. Franchement, je pense que ça les vaut, vu la qualité des produits et le travail qu’en fait le jeune Chef qui a fait ses classes avec des grands noms comme Lionel Levy et Alain Ducasse. Il y a des formules moins chers pour le midi et le dimanche, c’est le brunch à volonté pour 33€ (je pense que je vais y faire une petite descente un de ces jours !)

Vous pourriez être intéressé

Si la Saint-Valentin m’était contée…
Actualités
1315 vus
Actualités
1315 vus

Si la Saint-Valentin m’était contée…

Caroline - 14 février 2019

Vendredi 14 février, c'est la Saint-Valentin, fête des amoureux en France et dans de nombreux pays, elle est aussi celle…

Déclarez votre flamme avec un cupcake Saint-Valentin
Desserts
1892 vus2
Desserts
1892 vus2

Déclarez votre flamme avec un cupcake Saint-Valentin

Caroline - 14 février 2019

La Fête des amoureux approche et vous avez envie d'impressionner votre moitié avec de jolis et bons gâteaux. Restez dans…

Velouté de châtaignes et champignons
Entrées
951 vus
Entrées
951 vus

Velouté de châtaignes et champignons

Caroline - 13 février 2019

J'adore les soupes et j'en mange très souvent. Aujourd'hui, je vous propose de tester ce délicieux velouté de châtaignes et…

3 Responses

  1. Aaaah le Victor Café, c’est un de mes endroits préférés pour aller diner avec mon amoureux ! Les plats sont à tomber, la vue très sympa et puis ça reste tout de même très raisonnable ! Si tu as l’occasion de tester un jour, leur brunch est une petite tuerie qui vaut le coup 😉

    Reply
  2. si je puis me permettre, la carte le précise (contrairement à beaucoup d’autres qui jouent sur les mots) « à la façon de Kobe ». La précieuse viande de Waygu étant strictement interdite d’exportation…. certains élevages donc reproduisent les méthodes, mais n’ont pas le label d’origine.

    Reply

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.