The Lunchbox, un film à déguster sans modération

Caroline
1 mai 2016
404 Views

The lunchbox« The Lunchbox », film indien de Ritesh Brata, sorti sur nos écrans le 11 décembre 2013, est un vrai petit bijou. On comprend pourquoi il a été le coup de cœur du Festival de Cannes 2013. Il est désormais disponible en DVD depuis mai 2014. Cerise sur le gâteau, vous trouverez dans le coffret le livret des recettes du film. Un vrai régal ! Ne vous en privez pas !

Ce film raconte l’histoire d’Ila, jeune épouse délaissée par son mari. Elle décide de le reconquérir en lui préparant un délicieux déjeuner. Elle confie ensuite sa lunchbox au service de livraison qui livre les précieux petits colis à toutes les entreprises de Bombay. Le soir, elle attend avec fébrilité des compliments qui ne viennent pas. Elle comprend vite que la Lunchbox a été remise accidentellement à Saajan, un homme solitaire et taciturne, proche de la retraite. Pour essayer de percer le mystère, Ila glisse le lendemain un petit mot dans le déjeuner à livrer.

J’avoue que je suis assez ignorante en matière de cinéma indien, j’ai adoré « Slumdog Millionnaire » de Danny Boyle – réalisé par un Britannique donc avec une vision occidentale -, et je ne suis pas spécialement fan du clinquant de Bollywood. Je suis donc allée au cinéma sur les conseils d’une amie, avec un peu d’appréhension, et je ne regrette absolument pas ce choix.

A selection of spices

Une ode à la cuisine indienne

Ce film est tout d’abord une ode à la cuisine indienne, on salive du début à la fin, on sent presque l’odeur des plats. On prépare les différents mets en même temps qu’Ila, tant les couleurs des ingrédients sont vives et leur texture littéralement vibrantes.

On imagine que la cuisine est au moins aussi importante en Inde qu’en France, puisque pour reconquérir son mari ou pour remercier un ami, on lui prépare un bon repas.

On découvre également cette pratique traditionnelle des Dabbawalahs, livraison de déjeuners sur les lieux de travail des employés, qui est absolument hallucinante, c’est apparemment une institution à Mumbai (ex-Bombay) ! Dabba veut dire boîte et wallah, celui qui fait. 5 000 Dabbawalahs livrent chaque jour 175 000 repas dans Bombay. Ce système unique en son genre existe depuis 123 ans. Il paraîtrait que l’Université de Harvard ait vraiment fait une étude sur cette institution et que le taux d’erreur est quasiment nul !

Enfin, l’histoire est touchante, amusante, émouvante, pleine d’humour mais aussi de philosophie. Pendant 1h40, on ne s’ennuie pas !
C’est un film qui donne la pêche, qui fait aimer la vie et qui rappelle qu’elle est courte et qu’il ne faut pas avoir peur de réaliser ses rêves !

« Le mauvais train mène parfois à la bonne gare ! »

Crédit photo épices : © FikMik – Fotolia.com

Vous pourriez être intéressé

De délicieux beignets de pommes de terre
Plats
3191 vus3
Plats
3191 vus3

De délicieux beignets de pommes de terre

Caroline - 14 juillet 2018

Voici une recette facile de beignets de pommes de terre qui ravira toute la famille. Les enfants de mon chéri…

Filets de lotte aux patates douces à l’aïl et romarin
Plats
1423 vus
Plats
1423 vus

Filets de lotte aux patates douces à l’aïl et romarin

Caroline - 12 juillet 2018

Aujourd'hui, je vous régale avec cette recette originale de lotte aux patates douces à l'aïl et au romarin. Vous allez…

Petits muffins à la bresaola et aux noisettes
Entrées
1670 vus
Entrées
1670 vus

Petits muffins à la bresaola et aux noisettes

Caroline - 11 juillet 2018

Je vous propose aujourd'hui cette délicieuse recette de muffins à la bresaola et aux noisettes. Vous allez adorer ces petites…

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.