Pâtes au ragù à la saucisse de Toulouse et au safran

Pâtes au ragù à la saucisse de Toulouse et au safran

Aujourd’hui, je partage avec vous cette recette de pâtes au ragù à la saucisse de Toulouse et au safran, inspirée d’un plat sarde. Vous allez vous régaler avec cette préparation qui a bien mijoté !

Je voulais utiliser mes saucisses de Toulouse mais je ne souhaitais pas les faire au grill, comme d’habitude. J’ai donc imaginé cette recette facile et savoureuse, qui nous amènera en Italie, au bord de la Méditerranée !

Les personnes mangeant sans gluten et sans lactose pourront se faire plaisir sans arrière pensée, en choisissant les ingrédients appropriés.

Ingrédients pour 2 personnes :

  • 4 saucisses de Toulouse
  • 3 gousses d’ail
  • 1 oignon
  • 9 filaments de safran
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 1 boîte de 300g de pulpe de tomates
  • 1 cuillère à soupe de tamari bio (sauce soja japonaise sans gluten)
  • Du poivre
  • Des pâtes cuites et tenues au chaud (vous pouvez les choisir sans gluten, il en existe désormais de très bonnes, même dans les supermarchés)
  • Du parmesan
  • Du piment d’espelette
  • 1 cuillère à café de sucre

Dans une sauteuse, faites cuire vos saucisses de Toulouse. Coupez-les en tranches et réservez.

Dans la même poêle, faites blondir votre oignon, que vous aurez épluché et émincé, et votre ail, que vous aurez épluché et coupé en morceaux grossiers, dans l’huile d’olive chaude.

Ajoutez la pulpe de tomates, le tamari et les saucisses en tranches. Portez à ébullition, baissez le feu et laisser mijoter pendant minimum 30 minutes. Si vous voyez que la sauce venait à manquer, rajoutez de l’eau.

Poivrez, ajoutez le piment d’espelette, le sucre et le safran que vous aurez fait infusé dans un peu d’eau chaude. Remuez et laisser cuire encore 15 minutes. La sauce tomate doit être bien cuite, sinon prolongez la cuisson.

Servez ce ragù avec les pâtes cuites et gardées au chaud, saupoudrez de parmesan et régalez-vous.

Si vous avez aimé cette recette, n’hésitez pas à me laisser un commentaire.

Crédit photo : Caroline Générosi

No Comments

Post A Comment