Trois jeunes Chefs de talent ont reçu la « Dotation Gault&Millau Jeunes Talents »

Caroline
30 septembre 2015
537 Views

gault Millau septembre 2015Après le succès de la saison 1, la saison 2 de la « Dotation Gault&Millau pour les Jeunes Talents » s’est arrêtée le 28 septembre 2015 à Baerenthal (Moselle). Trois jeunes Chefs talentueux, sur le point d’ouvrir leur restaurant, se sont vu remettre la précieuse dotation, en présence de Philippe Labbé, Chef du restaurant L’Arnsbourg.

Julien Binz (à droite) ouvrira à l’automne le « Restaurant Julien Binz » à Ammerschwihr (68), avec sa compagne Sandrine Kauffer.  Nicolas Grandclaude (au centre), originaire des Vosges, ouvrira le restaurant « In Extremis par Nicolas Grandclaude » dans la vieille ville d’Epinal (88) cet hiver. Mickaël Féval (à gauche) et sa conjointe Olivia ouvriront dans quelques jours le « Restaurant Mickaël Féval » à Aix-en-Provence (13). Ils reprendront ainsi les locaux du restaurant gastronomique du Chef Pierre Reboul (2 Toques), qui, lui, accueillera ses clients au Château de la Pioline fin février 2016 (il conserve néanmoins son bistro situé Petit-Rue-Saint-Jean).

Les lauréats ont été comblés par les sponsors (Bonnet-Thirode, Champagne Nicolas Feuillatte, evian Badoit Professionnels, Kaviari, Lavazza, Lehmann Glass, Mauviel 1830, Métro, Rougié et Winterhalter France SAS), non seulement de cadeaux mais de services et d’attentions particulières.

Mickael FevalJ’ai choisi de me concentrer sur Mickaël Féval car il est bien-connu dans notre région, étant donné qu’il  a été le Chef de la Table du Pigonnet à Aix-en-Provence. Il a grandi en Picardie et a développé son amour des bons produits dans le sillage de ses parents. Il a appris son métier au Lycée professionnel de Sucy-en-Brie et a ensuite parcouru la France en faisant ses classes dans quelques-unes de ses plus belles maisons : Eric Briffard, Antoine Westermann, Bruno Oger ou encore Bernard Loiseau. Il fait un nom dans la capitale, en étant le Chef du restaurant Antoine, spécialisé dans le poisson, pendant 4 ans. Il a ensuite repris la cuisine de la Table du Pigonnet à Aix.
Riche de ses années d’expérience dans la haute gastronomie, Mickaël souhaite proposer une cuisine raffinée respectant la saisonnalité des produits, privilégier les rapports directs avec les producteurs et maraîchers locaux. Une formule déjeuner (29 à 35€) et deux menus dégustation en quatre (55€) et six (75€) temps seront proposés le soir. Il organisera très certainement des événements, en partenariat avec des producteurs et vignerons ainsi que des artistes contemporains. On a vraiment hâte de le découvrir début octobre.
Restaurant Mickaël Féval
11 Petite-Rue-Saint-Jean
13100 Aix-en-Provence
Crédits photos : © Laëtitia Ropp

Vous pourriez être intéressé

Salade ibérique façon paëlla
Plats
56 vus
Plats
56 vus

Salade ibérique façon paëlla

Caroline - 22 mars 2019

Aujourd'hui, je vous emmène en Espagne avec cette délicieuse recette de salade ibérique façon paëlla. Elle est très simple à…

Poêlée de légumes aux « cinq » parfums
Entrées
129 vus
Entrées
129 vus

Poêlée de légumes aux « cinq » parfums

Caroline - 21 mars 2019

Aujourd'hui, je vous propose une recette originale et pleine de saveurs de poêlée de légumes aux "cinq parfums". Cet accompagnement,…

Premier Festival du Café à Marseille du 21 au 24 mars
Actualités
140 vus
Actualités
140 vus

Premier Festival du Café à Marseille du 21 au 24 mars

Caroline - 20 mars 2019

Dans le cadre de Marseille Provence Gastonomie 2019, 19 acteurs du café et de la torréfaction locale ouvrent leur portes…

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.