Pourquoi je n’irai jamais dans un restaurant employant des robots

Caroline
3 novembre 2014
3 Comments

Set the dining room tableRécemment, j’ai appris, avec consternation, qu’un restaurant employant des robots en salle et en cuisine venait d’ouvrir en Chine. Le phénomène des robots dans la restauration n’est pas nouveau puisque des établissements chinois, japonais et coréens emploient des serveurs androïdes depuis quelques années déjà. Ce qui est encore plus gênant, c’est que maintenant ils préparent aussi des plats (des raviolis et des légumes frits dans ce cas précis) ! Cette nouvelle m’a fait froid dans le dos et, si un tel restaurant devait ouvrir en France, je le boycotterai sans hésitation !

Vous pourriez me dire que c’est la modernité et qu’il faut vivre avec son temps ! Certes, mais une première chose me gêne énormément, on nous rabâche sans arrêt que c’est la crise et que des personnes vivent sous le seuil de pauvreté et finalement, on fait occuper des postes de serveurs par des robots, ce sont autant de professionnels du secteur, d’étudiants… qui restent sur le carreau. Dans un monde idéal, on pourrait imaginer que les robots remplaceraient avec profit les humains afin que ces derniers puissent se consacrer à des tâches plus gratifiantes. J’ai bien utilisé le mot « idéal » car nous savons bien que les emplois perdus le seront définitivement, sans aucune compensation. On peut même craindre que la tendance à faire travailler des robots va s’accentuer dans le futur afin d’éviter d’être « embêtés » par les problèmes bassement humains (arrêts maladie, vacances, revendications salariales, aménagement des horaires, cotisations sociales…). Une étude récente a montré que les robots pourraient occuper 10% des emplois dans le domaine des services en Chine, d’ici à 2025.

Deuxième élément qui me chagrine : pour moi, la cuisine est synonyme de passion et d’inspiration. Si les robots se mettent à préparer des plats, on va les programmer avec des recettes et des techniques, mais quel sera le résultat ? Est-ce que finalement, on n’arrivera pas à des plats sans âme, type industriel, tous calibrés ? Où se situe le savoir-faire du cuisinier qui apporte sa touche personnelle et sa façon particulière de préparer les sauces ou d’assaisonner ? Nous qui nous plaignons de la cuisine industrielle nous retrouverions en plein dans une expérience culinaire froide et sans fantaisie. Cela deviendrait également difficile de discuter avec le Chef en fin de service de sa façon d’accommoder ses plats ou de travailler ses produits ?

Troisième élément qui me dérange au plus haut point : ces serveurs humanoïdes (qui ont l’apparence humaine) qui officient au Japon, en Chine et en Corée, et ces robots serveurs à roulettes dans le nouveau restaurant chinois, peuvent avoir le meilleur accueil programmé dans leurs systèmes électriques, ils ne remplaceront jamais les humains. Essayez de faire une blague ou de tenir une conversation avec un robot, j’ai peur que, malgré ses réponses pré-enregistrées, il parvienne à créer une ambiance conviviale dès votre arrivée. Personnellement, ça me fait froid dans le dos d’imaginer ces créatures officier dans les restaurants. En plus, pour moi, le service est la vitrine d’un restaurant. D’entrée, si l’accueil laisse à désirer pour une raison ou pour une autre, soit vous n’aurez pas envie de rester, soit vous n’apprécierez pas autant votre repas.

Je ne suis ni philosophe, ni sociologue, mais je dis que nous devons refuser de tomber dans le piège de la déshumanisation. Nous devons rejeter ce monde que nous préparent les grandes industries avides de profit prêtes à écraser l’humain pour gagner un maximum d’argent. Sinon, vous savez quoi ? tout ce que nous avons vu dans « I Robot » et d’autres films d’anticipation ou de science fiction finira par arriver et nous ne pourrons que regretter le bon vieux temps où les humains avaient encore leur place dans un monde de plus en plus froid et violent !

Crédit photo : © mitrs3 – Fotolia.com

Vous pourriez être intéressé

6e Soirée Filles à la Table du Roy le 3 octobre
Agenda
shares0 views
Agenda
shares0 views

6e Soirée Filles à la Table du Roy le 3 octobre

Caroline - Sep 25, 2017

Le restaurant salonais « La Table du Roy » organise sa 6e Soirée Filles « Ateliers bien préparer l’été » le mardi 3 octobre à 19h30.…

Un délicieux croque chocolat-banane
Desserts
0 shares6 views
Desserts
0 shares6 views

Un délicieux croque chocolat-banane

Caroline - Sep 25, 2017

Aujourd'hui, je vous propose une recette qui va ravir les enfants (et les grands gourmands aussi) : le croque chocolat…

Participez nombreux au 2e Concours régional amateur de desserts !
Agenda
shares0 views
Agenda
shares0 views

Participez nombreux au 2e Concours régional amateur de desserts !

Caroline - Sep 25, 2017

L'association "Des Saveurs et des Mots" organise le 2e Concours régional amateur de desserts, en partenariat avec votre blog culinaire et…

3 Reponses

  1. Bonjour, cela fait 8 ans que je vais au Japon tous les ans et deux ans que j’y habite. Je n’ai JAMAIS vu un seul restaurant avec des serveurs robots. Ce n’est pas parce que un établissement éventuellement propose ceci (et où il y aura toujours du personnel humain) qu’il faut généraliser…

    Reply
    • Mon article est bien sûr un coup de gueule et je n’ai absolument rien contre le Japon, ni aucun autre pays asiatique, néanmoins, je crains que la tentation ne soit grande pour certains,que ce soit en Asie, en Europe ou en Amérique, de remplacer les humains par des robots dans les années à venir !

      Reply
  2. Coucou! Très intéressant comme article. Personnellement, je n’irai pas non plus dans ce genre de restaurant. Je partage tes arguments. Pourquoi mettre un robot là où on n’en a pas besoin? Après on se plaindra encore de l’augmentation du chômage…

    Parfois, les chinois et leurs idées… Ils feraient bien de les garder pour eux.

    Enfin bon, j’espère que ce genre de truc ne viendra pas sur notre continent 🙂

    Bisous, Megane.
    young-adult-life.blogspot.be

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.