J’ai testé le rééquilibrage alimentaire Natur House

Caroline
19 mars 2017
4 Comments

natur house avis regime

J’ai testé la méthode de rééquilibrage alimentaire Natur House (on ne parle pas de régime, paraît-il) pendant un mois. J’ai perdu 4 kilos mais mon avis est mitigé. Je vais vous expliquer pourquoi.

Tout d’abord, je dois vous expliquer ma situation personnelle. Cela fait plusieurs années que je souffrais de TCA (Troubles Compulsifs Alimentaires), sans l’admettre. Alors que j’ai toujours été très mince jusqu’à mes 30 ans, j’ai commencé à prendre du poids et à en reperdre, et ainsi de suite, grâce au régime protéiné, à Weight Watchers… Du coup, à 43 ans, je me retrouve en surpoids et complètement désemparée. Je ne me sens plus capable de commencer un énième régime et je ne peux pas non plus garder ces kilos en trop. C’est non seulement inesthétique mais surtout dangereux pour la santé.

Grâce à mon amie Irène – vous retrouverez d’ailleurs son témoignage sur mon blog – qui m’a ouvert les yeux (j’en ai mis du temps !), je me suis résignée à me faire prescrire du Baclofène. C’est un médicament utilisé par les personnes alcooliques mais un médecin, lui-même alcoolique, s’est rendu compte qu’il était efficace pour les personnes souffrant d’addictions diverses, dont les TCA.

Aujourd’hui, je prends 10 cachets de 10mg par jour de Baclofène et je pense que j’ai trouvé le bon dosage. J’ai arrêté de penser sans arrêt à la nourriture et à manger énormément – surtout du fromage, des olives, du saucisson…- Je parlerai de cette expérience dans un autre article.

Revenons à nos moutons, je prenais le Baclofène depuis quelques mois mais je n’avais pas perdu de poids malgré tout. J’ai arrêté de grossir, c’est déjà ça ! Devant ce constat décourageant, j’ai décidé de prendre les choses en main et de m’inscrire chez Natur House.

Là, rien à dire : accueil charmant et professionnel. J’ai suivi les prescriptions de la jeune diététicienne diplômée à la lettre, bu et avalé ses compléments alimentaires, et miracle, j’ai perdu 4 kilos.

On peut se dire, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. Cependant, j’ai commencé à avoir des effets secondaires très forts. J’ai souffert de constipation pratiquement tout de suite alors que je n’ai jamais eu de problèmes de transit. Ce week-end, je me suis sentie tellement mal – énormes ballonnements et violents maux de ventre – que j’ai décidé d’arrêter Natur House et depuis, je revis ! Tous mes désagréments gastriques ont disparu.

Vous allez me dire mais pourquoi ne pas en avoir parlé à la diététicienne ? C’est ce que j’ai fait et sa réaction m’a déçue. Elle m’a prescrit un autre complément alimentaire à mélanger dans l’eau et ça n’a eu d’autre effet que de faire monter la note à la fin de la séance, rien de plus.

Par exemple, elle ne m’a pas conseillé d’aliments qui relancent le transit naturellement comme les pruneaux ou le jus de pruneaux… Je lui ai dit que je n’aimais pas du tout les fibres Natur House car elles ont un goût douceâtres qui m’écœure, sans oublier leur composition pas très saine (beaucoup de sucre et de farine de blé). On a vraiment l’impression que tout tourne autour des compléments alimentaires et que le seul objectif des rendez-vous hebdomadaires est de les vendre coûte que coûte, même s’ils ne conviennent pas !

Un autre point m’a complètement déstabilisée : le manque d’empathie ou de d’intérêt de la diététicienne. Une semaine, je n’ai rien perdu, ni en poids, ni en centimètre. Au lieu de chercher avec moi ce qui aurait pu occasionner cette situation – le stress, la constipation, le manque de motivation… – elle s’est contentée de me réduire les féculents. Au lieu d’en manger 4 cuillères à soupe tous les midis, je devais en consommer deux fois par semaine seulement. Vous imaginez bien que je suis passée outre ce conseil. Qui peut imaginer tenir le coup en ne mangeant qu’une quantité restreinte de féculents deux fois par semaine, soyons sérieux ! Là, j’ai commencé à tiquer et à me sentir moins motivée par ce régime, appelons-le par son nom ! D’autant que j’ai perdu un kilo la semaine suivante en mangeant 4 cuillères à soupe de féculents tous les midis.

Autre souci, la composition des compléments alimentaires. Ce sont sensément des plantes mais au final, on n’en connaît pas vraiment la quantité et en plus, elles ne sont pas bio. Par contre, j’ai lu dans la liste des ingrédients qu’il y a pas mal de sucre, de saccharose, ou de fructose… Je me dis que je ferais mieux d’aller demander conseil dans un magasin bio. Justement, j’y suis allée cet après-midi et j’ai payé mes ampoules de phytothérapie 3 fois moins cher avec des produits bio, sans sucre…

Le problème de Natur House réside certainement dans son mode de financement. L’entretien avec la diététicienne est gratuit mais il faut payer les compléments alimentaires, ce qui coûte une quarantaine d’euros par semaine, soit plus de 160€ par mois. On est d’accord que tout travail méritant, un rendez-vous hebdomadaire avec une professionnelle indépendante nous coûterait une cinquantaine d’euros par semaine. Cependant, pour mincir, j’ai besoin de soutien et d’écoute et pas forcément de compléments alimentaires.

Un détail qui a son importance : si on suit ce régime longtemps, on se retrouve avec une quantité extravagante de fioles en verre. Quel gaspillage !

Conclusion : J’ai décidé de faire attention à ce que je mange par moi-même, en réduisant le grignotage, la consommation de pain, de fromage et de féculents le soir, et en conservant la consommation d’eau en grande quantité, des fruits en collation et des légumes au déjeuner et au dîner. Etant donné que j’ai trouvé ma bonne dose de Baclofène, je devrais réussir à gérer ma façon de manger, sans me jeter sur la nourriture.

Fin de l’épisode : j’ai laissé un message sur le répondeur de mon centre Natur House pour indiquer que je souhaitais arrêter. Le lendemain, j’ai reçu un mail automatique me demandant de remplir un questionnaire de satisfaction et c’est tout !!

Et vous, quelle a été votre expérience ?

Sponsornot

Vous pourriez être intéressé

Smoothie bowl aux fruits exotiques, poire et graines
Desserts
shares0 views
Desserts
shares0 views

Smoothie bowl aux fruits exotiques, poire et graines

Caroline - Mar 30, 2017

Aujourd'hui, on se régale avec un petit-déjeuner sain et rassasiant : le smoothie bowl aux fruits exotiques, poire et graines. Le…

J’adore la Dégustabox de mars
A tester
shares0 views
A tester
shares0 views

J’adore la Dégustabox de mars

Caroline - Mar 29, 2017

C'est le moment de vous dévoiler le contenu de la Dégustabox de mars. Comme d'habitude, j'adore cette foodbox pleine de…

Oeufs au plat gourmands aux saveurs de truffe
Plats
shares0 views
Plats
shares0 views

Oeufs au plat gourmands aux saveurs de truffe

Caroline - Mar 29, 2017

Aujourd'hui, on se régale avec un plat tout simple mais extrêmement savoureux : les oeufs au plat gourmands aux saveurs de…

4 Reponses

  1. Voila un excellent résumé d’une situation très courante! La perte de poids ne se regle pas miraculeusement apres la fin de l’addiction, tu le constates comme moi!. Il reste les facteurs de satiété, de faim physiologique, de métabolisme, à gérer.

    Ensuite, ton boulot de blogueuse culinaire n’aide pas vraiment . Continuer à baigner dans son objet d’addiction, c’est un peu comme si un alcoolique devait travailler dans un bar . Pas facile même si on est soigné. Car il faut ensuite que la mémoire de l’addiction puisse s’effacer. En l’occurrence , c’est pas facile à faire dans ton cas. Je suis sure que tu vas trouver la solution sans passer par ces produits industriels dégueulasses.

    Dans le groupe FB, prends le temps de relire la publication épinglée jusqu’au bout , la ou il est question justement de la perte de poids. Ca pourra peut etre t’aider. A bientôt, ma Caro!

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.