De la difficulté d’être critique !

Caroline
3 avril 2017
184 Views

Souvent, on me demande des bonnes adresses, mon avis sur un restaurant ou service… Je réponds en mon âme et conscience et de la façon la plus objective possible, même si cela restera toujours du domaine du subjectif. Au fil du temps, je me rends compte que ce n’est pas évident d’être critique !

Tout d’abord, le mot « critique » peut avoir plusieurs définitions :

  • Critique : Jugement, appréciation
  • Critique gastronomique : journaliste qui analyse la qualité des restaurants et de leur nourriture pour publier ensuite des conseils auprès de consommateurs, par exemple par l’intermédiaire d’un guide gastronomique (définition de Wikipédia)

Je vais commencer par la critique. Pour moi, ce n’est pas facile de juger quelqu’un car cela ne restera toujours que mon avis – donc subjectif – et, comme dit le proverbe, « tous les goûts sont dans la nature ». Quand j’écris un avis sur un restaurant, un service…, j’essaie toujours d’éviter la critique bête et méchante. Je réfléchis avant d’écrire, je relis 100 fois et souvent je réécris. Je ne tiens pas un blog pour faire du mal à quelqu’un ou pour remettre en cause son travail. Qui suis-je pour le faire ? Je connais trop la blessure que peut occasionner une critique injustifiée pour me permettre de l’infliger à d’autres.

Alors, imaginez mon dilemme quand je viens de poster un article avec des critiques. J’ai du mal à dormir, je me réveille à 5h du matin, souvent pour aller corriger une phrase, changer ou enlever des mots. Résultat des courses : pour éviter de me prendre trop la tête, je préfère parler des endroits que j’ai aimés, même si je rajoute souvent des bémols. Il s’agit de rester crédible aussi.

Que dire maintenant de mon rôle de critique gastronomique ? C’est encore plus compliqué car je parle en cliente lambda. On peut m’objecter que je n’y connais rien et que je ne sais pas de quoi je parle. Je l’entends. Je peux dire si j’ai aimé ou pas aimé un plat, apprécié l’ambiance ou la décoration. Je ne me lancerai pas dans des discussions sur les techniques utilisées, les cuissons, les assaisonnements (encore que)…

Une fois, j’ai écrit un article sur un restaurateur marseillais bien connu où je l’ai descendu en flèche après avoir testé plusieurs de ses prestations. J’ai laissé l’article en ligne quelques heures et je l’ai effacé. Pourquoi ? Tout d’abord, parce que c’est parfois difficile de déterminer la limite entre la critique et la diffamation. Même si j’adore ce que je fais, je n’ai pas envie de me prendre un procès.

Deuxième remarque, j’imagine que tout le monde me serait tombé dessus en me traitant d’ignare, d’amateur, pas professionnelle… J’ai déjà vu ce type de comportements contre une blogueuse qui avait osé émettre un avis mitigé sur un restaurateur populaire dans sa région. Elle s’est littéralement faite insultée, attaquée de toutes parts,… On avait l’impression d’assister à la curée. Le restaurateur en question avait même fait une publication Facebook avec son nom, ses coordonnées… pour la descendre en flammes. J’en avais été vraiment choquée !

Pas plus tard que ce matin, j’ai encore vu ce type de comportement envers un guide gastronomique ayant pignon sur rue. La publication Facebook du restaurateur « victime » de son avis était pleine d’insultes et de termes orduriers. Les commentaires des « amis » de cette personne étaient tout aussi insultants envers le critique, alors que son avis n’était pas si mauvais que ça au final !

Au vu de ce type de réactions exacerbées, je me demande si le jeu en vaut la chandelle. Encore une fois, je préfère me concentrer sur les adresses que j’aime au lieu de me lancer dans une aventure hasardeuse et risquer de me prendre des scuds et de mal dormir. Peut-être dans quelques années… Il y a assez de bonnes tables comme ça pour trouver des sujets d’articles à l’infini.

Par contre, quand j’écris un article après avoir testé un restaurant, un produit, un avis, je reste toujours objective et honnête car je ne veux pas tromper mes lecteurs. Leur confiance m’est trop précieuse pour leur raconter des histoires, sous prétexte qu’on m’a offert un repas !

Et vous, qu’est-ce que vous en pensez ? Facile ou pas d’être critique ?

You may be interested

Cupcake à la vanille et à la crème aux noisettes
Desserts
564 vus
Desserts
564 vus

Cupcake à la vanille et à la crème aux noisettes

Caroline - 16 décembre 2017

Je le reconnais, le cupcake à la vanille et à la crème de noisettes est mon péché mignon. Je fonds…

« L’Italien » à Aix : mon traiteur italien préféré
Mes adresses
280 vus
Mes adresses
280 vus

« L’Italien » à Aix : mon traiteur italien préféré

Caroline - 15 décembre 2017

J'aime toutes les cuisines du monde mais j'avoue un petit faible pour les cuisines provençale et... italienne (peut-être dû à…

Une tarte gourmande aux pommes et amandes
Desserts
867 vus
Desserts
867 vus

Une tarte gourmande aux pommes et amandes

Caroline - 15 décembre 2017

Cette recette de tarte aux pommes et aux amandes très gourmande va vous faire saliver. Elle est pleine de saveurs…

Leave a Comment

Your email address will not be published.