Parce qu’il faut bien manger ! La monétisation et les partenariats pour un blog

Caroline
8 février 2017
126 Views
5 Comments

argent

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un sujet qui me tient à coeur : la monétisation des blogs, et notamment du mien, et les cadeaux que je reçois. Je pense qu’il est important d’être transparent, honnête et de respecter ses lecteurs. Je ne vais pas vendre mon âme au diable pour un paquet de pâtes ou un repas au restaurant.

Vous avez pu remarquer que, dans certains articles, je vous parle de certaines marques ou produits. Ce n’est pas fait au hasard, au contraire, je réfléchis longuement à ce que je vais diffuser auprès de vous.

partage

Envie de partage

En tout premier lieu, j’ai envie de partager avec vous mon expérience, mes bons plans, les marques que j’aime ou que j’ai découvertes. C’est aussi l’occasion de faire découvrir, par exemple, aux personnes qui mangent sans gluten et/ou sans lactose des produits qu’ils ne connaissent pas forcément et qui sont très bons.

Une ligne éditoriale claire

Du fait de mon exposition sur les réseaux sociaux et le net, je reçois régulièrement des communiqués de presse et des propositions de tests de produits. Je fais donc un tri journalier et je garde assez peu d’informations. Pourquoi ? Certaines ne sont pas du tout ciblées et ne vont pas intéresser mes lecteurs, comme des chaussettes, des radiateurs, des piscines… D’autres ne correspondent pas à mes valeurs, comme les glaces industrielles ou l’huile de palme. J’ai d’ailleurs refusé un article sponsorisé sur ce dernier sujet car je ne peux pas préconiser de consommer bio et d’acheter de l’huile de palme. Cela serait complètement incohérent.

100% Biogemüse

Quelle est ma ligne éditoriale au fait ?

Le fait maison, le local, le responsable, la création d’entreprise, l’innovation, le respect, l’éthique, le partage, le bio, l’artisanat, les passionnés, les éleveurs, les producteurs, la lutte contre le gaspillage alimentaire, du positif,…

blog

Des articles sponsorisés

Certains de mes articles sont sponsorisés, ce qui veut dire que les annonceurs ont payé pour figurer sur mon blog. Comment je les sélectionne ? Toujours pareil, en fonction de mes centres d’intérêt et de ma ligne éditoriale. Je ne vais pas me mettre à vous parler de glaces industrielles ou d’huile de palme. Récemment, j’ai conclu un partenariat avec une enseigne de la grande distribution car il s’agissait de mettre en avant la Provence. Pour élaborer la recette qui m’était demandée, j’ai utilisé les produits bio achetés dans le magasin. Idem pour une autre grande enseigne qui parlait de sa campagne de lutte anti-gaspillage. Même si je ne vais plus au supermarché depuis longtemps, il me semble important de mettre en avant les initiatives positives.

De par la loi, et la déontologie, en tant que blogueur, on est obligé d’indiquer qu’il s’agit d’un article sponsorisé. Je suis toujours étonnée de voir que plusieurs blogueuses ne le font pas. Comment je le sais ? J’ai moi-même été approchée pour certaines campagnes et, quand j’ai lu les articles s’y référant, la plupart des blogs n’indiquaient pas qu’il s’agissait d’articles sponsorisés. Alors, on fait croire aux lecteurs que subitement, on s’intéresse à tel ou tel produit alors qu’en fait, il y a 300€ à la clé.

sponsorornot

Le site SponsorOrNot indique la nature des articles

Afin de vous permettre d’identifier les différents types d’articles, j’ai adhéré au site SponsorOrNot. J’ai téléchargé le plugin WordPress correspondant et désormais quand j’écris un article, je choisis la pastille 0, G ou S. Elles s’affichent en bas de chaque article. Que signifient ces lettres ?

  • 0 signifie « Zéro collaboration ». Je la sélectionne quand je recommande un produit ou service, sans aucune implication de la marque.
  • G signifie « Gratuit ». Je l’utilise lorsque j’ai reçu des produits ou des services. Je n’ai reçu aucune rémunération pour parler de tel ou tel produit ou service, qui  m’a été offert par la marque.
  • S signifie « Sponsorisé ». Elle indique que le contenu de l’article est sponsorisé. C’est du contenu à caractère publicitaire pour lequel j’ai perçu une rémunération.

Ceci énoncé, vous allez me dire que vous n’allez plus pouvoir faire confiance en mes avis, vu que j’ai reçu des cadeaux et que j’ai été payée pour certaines articles. Je vous répondrai que je fais mes sélections de cadeaux et mes choix d’articles sponsorisés en fonction de mes goûts et de ma ligne éditoriale (oui, je sais, je me répète un peu !). Jusqu’à maintenant, je n’ai été déçue par aucun produit, ni aucun service que j’ai choisis. Je parle donc de tous en toute liberté et transparence. J’ai testé et j’ai approuvé, c’est aussi simple que ça ! En ce qui concerne les restaurants, il s’agit souvent d’établissements que je connais déjà ou dont j’ai entendu parler de façon positive. Quand je ne les connais pas du tout, je me renseigne pour savoir si leur concept m’interpelle, s’ils travaillent des produits frais… J’essaie également de parler des inconvénients quand il y en a, afin de donner l’avis le plus complet possible.

Coup de gueule contre le comportement de certaines agences de communication (heureusement, elles ne sont pas toutes comme ça). Elles m’inondent de communiqués de presse et, lorsque je leur réponds pour demander à tester l’un des produits qui m’intéresse, aucune réponse. Par contre, elles continuent à m’inonder de communiqués de presse. J’en conclus donc que je suis assez bien pour parler de leurs produits gracieusement et pas assez bien pour les tester.

Tout travail mérite salaire

Ce qui m’amène à parler du fait que tout travail mérite salaire. Mon blog ayant presque 3 ans, je commence à gagner une certaine visibilité. Or de plus en plus de personnes et d’entreprises me contactent pour que je parle d’eux et profiter ainsi de ma notoriété. Je parle de certains gracieusement car j’ai envie de leur donner un coup de pouce et de les soutenir. Je demande à d’autres si je peux tester leurs produits car je ne peux parler que ce que je connais (et que j’apprécie). Et enfin, je suis rémunérée pour certains articles pour mettre en avant des produits et services.

J’ai vu sur les réseaux sociaux des commentaires attaquant les blogueurs acceptant des cadeaux ou se faisant payer. Je vais changer la perspective pour que vous compreniez mieux. Ma petite notoriété me vient de mon travail. Tous les jours, je poste une recette, ce qui veut dire que j’achète des ingrédients, je les prépare, je prends des photos, j’écris ma recette que je partage ensuite avec vous. J’écris des articles sur des restaurants, des spa, des hôtels, des produits et services en tout genre. Cela veut dire que j’ai pris le temps de les goûter, tester,… que j’ai pris des photos, écrit un article et partagé avec mes lecteurs. Toutes ces actions me prennent du temps, on est d’accord. Je pourrai le passer à faire autre chose, lire, dormir, faire du sport, sortir avec mes amis, faire mon jardin… Or je ne le fais pas, je travaille pour mon blog. Tout travail méritant salaire, je ne vois pas pourquoi je ne serais pas rémunérée ou dédommagée d’une façon ou d’une autre pour tout le temps que je passe. Est-ce que cela veut dire que je suis malhonnête ? Donc, quand quelqu’un me demande de partager ses infos, actus… (et ça arrive de temps en plus souvent) en raison de mon audience, ça m’agace prodigieusement quand cette personne ne joue pas le jeu en mettant ne serait qu’un petit like sur mon article (à défaut de le partager). A croire que c’est un dû !

Dans le même registre, j’ai rencontré une blogueuse qui m’a demandé de citer son blog dans un de mes articles (car elle avait changé d’hébergeur) et qui a eu la délicatesse de supprimer l’identification de la photo sur laquelle nous figurions toutes les 2. Je comprends donc que je suis assez bien pour parler de son blog et lui apporter du trafic mais pas assez bien pour être vue en photo avec elle. Cherchez l’erreur !

cadeau

Quid des cadeaux et des partenariats ?

Souvent, on me demande « mais comment as-tu fait pour avoir tel ou tel partenariat ? » et je réponds « par le travail ». Comme je vous l’ai expliqué, soit je demande à tester un produit ou à recevoir un livre en service presse suite à un communiqué de presse, soit les marques m’approchent directement pour me proposer un partenariat ou un test. Cela ne me tombe pas rôti du ciel, les marques ne vont pas me contacter pour mes beaux yeux (bien qu’ils soient fort jolis !). Souvent, on me demande mon nombre de visiteurs, de fans, d’abonnés… A ce moment-là, je leur communique mon kit média, qui reprend mes principales informations. Les marques peuvent ensuite faire leur choix et déterminer si elles veulent travailler avec moi ou pas.

Et comment on obtient un nombre de visiteurs et d’abonnés intéressants pour les marques ?

Le travail, le travail et le travail. Je suis partie de 0 et personne ne me proposait de partenariat au départ. Donc on se prend par la main et on bosse. On anime sa communauté, on partage des recettes et des articles qui lui plaisent, on répond aux commentaires, on envoie une newsletter, on rencontre ses fans dans la vraie vie, on distribue des cartes de visites…

blog

Dernière question : Pourquoi se faire payer quand on est une blogueuse et qu’on est censée être une passionnée ? Je réponds, je suis passionnée (je rêve même la nuit de mes recettes) et je prends des congés pour participer à des événements culinaires, cependant… j’ai des frais. Je dois payer ma connexion internet, mon téléphone, mon hébergement, mon essence, mes repas au restaurant, mon référencement, mon équipement informatique, mes supports de communication… Mon graphiste et mon hébergeur ne travaillent pas gratuitement et c’est bien normal. D’autre part, je me peux me permettre de mettre beaucoup d’argent dans mon blog (comme d’autres le font pour les voitures ou la décoration par exemple) car j’ai un travail à temps plein à côté. Néanmoins, j’espère pouvoir vivre, plus ou moins décemment, de ma passion. Je suis bien consciente que ce n’est pas le blog qui va me permettre de payer mes factures mais il peut m’aider à le faire. C’est également ma vitrine et qui sait, je pourrais ainsi pouvoir un jour écrire un livre de recettes, donner des cours de cuisine (ce que je fais déjà), m’occuper de la communication d’un grand chef, être l’ambassadrice d’une marque que j’aime, devenir journaliste spécialisée… Comme tout entrepreneur, j’estime que j’ai le droit de vivre de ma passion !

You may be interested

Un plat original : le tartare de sardines à l’orange
Entrées
110 vus
Entrées
110 vus

Un plat original : le tartare de sardines à l’orange

Caroline - 13 décembre 2017

Aujourd'hui, je partage avec vous la recette d'un plat original : le tartare de sardines à l'orange. C'est une façon…

Une délicieuse tarte fine à l’orange et au rhum
Desserts
662 vus
Desserts
662 vus

Une délicieuse tarte fine à l’orange et au rhum

Caroline - 12 décembre 2017

Aujourd'hui, je partage avec vous cette délicieuse recette de tarte fine à l'orange. Vous allez adorer le mariage des saveurs…

Oeufs brouillés au poulet façon asiatique
Plats
645 vus
Plats
645 vus

Oeufs brouillés au poulet façon asiatique

Caroline - 11 décembre 2017

Aujourd'hui, je partage avec vous cette délicieuse recette d'oeufs brouillés au poulet façon asiatique. Elle est rapide à préparer et…

5 Responses

  1. Eh bien voilà qui est dit ! tu as tout dit et bien dit ! Merci à toi pour cette mise au point qui a le mérite de remettre les points sur les i 😉
    Nous on te connait bien et on sait que tu travailles bcp bcp bcp.
    J’espère que tu pourras vite nous publier un beau livre de recettes.

    Reply
  2. Bravo Caroline pour cette transparence qui ne fait que confirmer mon intérêt pour votre blog ! Tous mes encouragements pour poursuivre cette belle aventure !
    Merci !

    Reply

Leave a Comment

Your email address will not be published.